Le prix d’un matelas : ce qui le détermine et l’importance des matériaux

Il est étonnant de constater la différence de prix entre différents modèles de matelas. Acquérir un nouveau matelas de qualité – comptez à partir de 600 € pour deux personnes - nécessite de comprendre comment s’en détermine le budget. Votre spécialiste de la literie milieu et haut de gamme en Belgique vous en expose les grands principes.

Choisir un matelas : les critères de prix

Le prix d'un matelas de qualité en BelgiqueLe prix d’un matelas est à considérer en trois parties distinctes, toutes déterminantes pour la qualité de votre literie et de votre sommeil : le noyau, le couchage et la housse. Développons chacune d’entre elles séparément.

Le noyau, véritable soutien du dormeur

Le noyau ou l’âme d’un matelas est son centre. On distingue deux types de noyaux : avec ressorts ou sans ressorts. Pour les matelas à ressorts, il en existe plusieurs types :

  • Les ressorts Bonnell (de forme biconique, évasés comme un sablier) et les ressorts en fil continu (également appelés multispires, constitués d’un seul fil) sont des technologies très utilisées il y a quelques années. Ces ressorts offrent peu d’indépendance de couchage et ne s’adaptent pas à la morphologie du dormeur. Ils sont par contre très résistants. Ces technologies de ressort restent présentes dans des matelas entrée de gamme, des matelas pour enfants ou pour chambre d’amis;
  • Les ressorts ensachés correspondent à la technologie la plus avancée actuellement. Chacun des ressorts est contenu dans un sachet. Ce système permet notamment un soutien précis des épaules, du bassin et un renfort au niveau du dos. Il garantit également une excellente indépendance de couchage et ventile de manière optimale.

Pour les matelas à ressorts, voici les éléments à surveiller :

  • Type d’acier du ressort : les ressorts sont constitués au choix d’acier traditionnel, acier trempé au carbone, acier trempé au carbone mis en forme par procédé thermique ;
  • L’épaisseur du fil, variable en fonction des zones de confort du matelas ;
  • Le diamètre et le nombre de tours que comporte le ressort ;
  • Le nombre de ressorts par mètre carrés : plus il est important meilleure sera l’indépendance de couchage.

Si le matelas n’est pas à ressorts, l’âme est constituée de mousse ou de latex. De manière générale, la mousse est moins chère que le latex naturel. La qualité d’une mousse repose sur plusieurs points :

  • Le type de mousse (polyéther, SG, mousse à froid, mousse haute résilience, mousse à mémoire de forme, mousse de latex synthétique, mousse de latex naturel) ;
  • Sa densité : exprimée en Kg/m3. Plus elle est élevée, plus la mousse sera de qualité et donc onéreuse. Exemple, un HR60 signifie qu’un mètre cube de cette mousse Haute Résilience pèse 60kg, et donc qu’il y a beaucoup de matière, comparativement à une mousse Poly25 qui conviendra pour le matelas d’une chambre d’enfant ;
  • Sa portance : exprimée en kPa (kilopascal). Il s’agit de la charge nécessaire pour comprimer la mousse à 40% de sa valeur initiale ;
  • Sa résilience : c’est la capacité d’une mousse à reprendre sa forme d’origine. On l’appelle également « élasticité » ;
  • La capacité de la mousse à gérer l’humidité : pour une bonne gestion de l’humidité privilégiez les mousses à froid, HR et les latex.

Notez que chaque type de mousse aura ses avantages et ses inconvénients.

Le couchage, confort d’accueil du matelas

Cette couche, située au-dessus et en dessous du noyau est considérée selon plusieurs critères. Elle soulage les points de pressions de premier contact et apporte le confort d’accueil. Le couchage peut être constitué de mousse, mousse à mémoire, latex,…

Comme pour le noyau, sa qualité varie en fonction des critères cités précédemment. Enfin, l’épaisseur de cet élément apportera plus ou moins de soulagement de pression et de confort.

Les zones de confort d’un matelas

Les matelas affichant le meilleur rapport qualité/prix présentent pas moins de sept zones de confort. Cette qualité de couchage tient à celle des ressorts et du noyau.

La housse d’un matelas : à ne pas négliger

La housse compte pour un tiers du prix de votre matelas, voire plus. Souvent négligée, elle est pourtant l’élément sur lequel repose directement le dormeur. Son rôle est essentiel.

  • Protection du noyau et du couchage: le latex est une matière s’asséchant vite au contact de l’air et de la lumière. Soigneusement enveloppé, ce matériau conserve ses qualités intrinsèques ;
  • Apport de confort ;
  • Gestion de l’humidité.

Ne vous laissez pas tromper par le superbe visuel d’une housse : il est possible qu’en dessous se trouve un matelas en mousse polyéther. D’entrée de gamme, ce matériau n’offre aucun confort et laissera le dormeur dans sa chaleur et sa transpiration, sans la réguler. Le latex gère bien mieux l’humidité et vous garantit un confort certain. Une marque de literie haut de gamme en Belgique axera ses recherches vers la qualité d’une housse et non son esthétique.

D’autres critères font varier le coût d’une housse de matelas :

  • Matériaux naturels : la laine, le lin ou le cachemire font augmenter le prix. Cependant, le confort qu’ils procurent est plus moelleux. Contrairement aux idées reçues, une housse en laine ne vous fera pas plus transpirer durant la nuit ;
  • Aspect déhoussable : pouvoir laver sa housse à 60°C, voire 90°C est appréciable.

Matelas anti-acariens et antiallergique

Il est vain de vouloir à tout prix un matelas « traité » contre les acariens et autres allergènes. L’essentiel réside dans la bonne gestion de l’humidité, ce qui signifie :

  • Privilégier le latex plutôt que la mousse, qui est à cellules fermées donc isolante ;
  • Bien ventiler sa chambre : une habitude quelque peu oubliée dans nos maisons trop bien isolées. Régénérer l’air de votre chambre matin et soir est pourtant primordial pour la longévité de votre matelas ;
  • Un juste équilibre entre matériaux naturels et synthétiques, pour une bonne gestion de l’humidité.

Un dernier conseil : un système de literie est à considérer dans son ensemble : matelas et sommier pour un sommeil de qualité et reposant. Ces deux éléments s’essayent ensemble, vieillissent ensemble et se changent en même temps.

Vous souhaitez connaître le prix de différents matelas et les matériaux qui le composent ?

Contactez nos conseillers Bottz afin d’obtenir des informations complémentaires, une remise de prix ou un rendez-vous en showroom pour essayer nos modèles de matelas.

Demander à être rappelé

Remplissez ce formulaire, nous vous téléphonerons dans les plus brefs délais !

 
Le préfixe international est obligatoire. (ex.: +32(474)12-34-56)
 
 
 
(* = champ obligatoire)